You are here: Home More about Joomla! Tranches de vie Hamida Djandoubi, le dernier condamné à mort, guillotiné, en France

Hamida Djandoubi, le dernier condamné à mort, guillotiné, en France

Envoyer Imprimer PDF

Hamida Djandoubi (حميدة جندوبي), né en 1949 et exécuté le 10 septembre 1977 à Marseille, est un criminel tunisien. Il est la dernière personne au monde à avoir été exécutée au moyen d'une guillotine et le dernier condamné à mort exécuté en France[1], dans la prison des Baumettes[2], pour le meurtre et la torture d'Élisabeth Bousquet.

 

 


 

 

PEINE DE MORT : Il y a 30 ans, avait lieu la dernière exécution

NOUVELOBS.COM | 23.06.2008 | 11:57

Hamida Djandoubi avait été condamné à mort pour "assassinat après torture et barbarie". Il est le dernier à avoir été guillotiné avant que n'entre en vigueur la loi du 9 octobre 1981.

 

La prison des Baumettes à Marseille (Sipa)

Il y a trente ans, le 10 septembre 1977, avait lieu la dernière exécution en France. "M. Hamida Djandoubi a été exécuté ce matin à 04H40 à la prison des Baumettes de Marseille", annonçait le 10 septembre 1977 la Chancellerie dans un communiqué laconique. Ce Tunisien de 31 ans, condamné à mort pour "assassinat après tortures et barbarie, viol et violences avec préméditation" d'une jeune femme, est le dernier condamné à mort à avoir été décapité en France avant l'abolition de la peine de mort quatre ans plus tard.

Après Christian Ranucci en juillet 1976 pour l'enlèvement et le meurtre d'une fillette de 8 ans, et Jérôme Carrein le 23 juin 1977 pour l'enlèvement, le viol et l'assassinat d'une autre fillette de 8 ans, Hamida Djandoubi est le troisième condamné exécuté sous le septennat de Valéry Giscard d'Estaing.

 

Abolition

 

Ce proxénète marseillais notoire, avait été condamné à la peine capitale pour le meurtre d'une jeune femme de 21 ans, après trois heures de tortures, et pour le viol accompagné de sévices d'une adolescente de 15 ans.

La loi du 9 octobre 1981 a aboli la peine de mort en France. Le 28 avril 1986, la France a signé le protocole additionnel N°6 de la Convention européenne des droits de l'Homme, dont l'article 1 stipule que "la peine de mort est abolie. Nul ne peut être condamné à une telle peine ni exécuté".

La France ratifiera ce texte le 17 février 1986, s'interdisant dès lors définitivement tout retour à la peine de mort. Le président Chirac fera inscrire dans la Constitution française le 19 février 2007 que "nul ne peut être condamné à la peine de mort".

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20070910.OBS4158/il_y_a_30_ans_avait_lieula_derniere_execution.html

Mis à jour ( Vendredi, 29 Janvier 2010 16:59 )  

actuellement en ligne

Nous avons 297 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1603990