You are here: Home A Voir .. Cinéma, théätre "Derrière la vague" un film de Fethi Saidi Le 26 novembre au Cinéma Saint-André-Des-Arts

"Derrière la vague" un film de Fethi Saidi Le 26 novembre au Cinéma Saint-André-Des-Arts

Envoyer Imprimer PDF

Afficher l'image d'origine

"DERRIERE LA VAGUE" de Fethi Saidi, un film indépendant qui porte un regard cinématographique singulier sur des réalités tunisiennes, en abordant des thématiques liées la migration, à l'exode rural, à la marginalisation des quartiers populaires ainsi qu'aux problèmes d'environnements. Il s'agit d'un film d'observation sociale et anthropologique qui a nécessité une longue et vraie intégration dans des zones "invisibles" de la Tunisie, pour un cinéma de création qui va à la rencontre de l'autre et se construit avec les gens filmés, dans une confrontation avec un réel que nous croyons à priori connaitre.

PROJECTION

EN AVANT-PREMIERE AU MAGHREB DES FILMS

DERRIERE LA VAGUE

Fethi Saidi

SELECTION

Journées cinématographique de Carthage - JCC 2016

Le 26 novembre 2016 à 18h30

Cinéma Saint-André-Des-Arts

30 Rue Saint-André des Arts, 75006 Paris

Métro Saint-Michel ou Odéon

Résumé : Suite aux événements liés à la chute du régime de Ben Ali, des dizaines de milliers de Tunisiens ont pris le large dans l'espoir d'entamer une nouvelle vie sur l'autre rive de la Méditerranée. Depuis plusieurs années, des centaines de jeunes «harragas» sont portés disparus. Beaucoup de familles gardent la certitude de leur survie et continuent de réclamer des explications quant à la réalité de leur situation après leur débarquement en Italie.

La caméra nous emmène à la Cité Ennour, un des quartiers de la périphérie de Tunis, habité par des Tunisiens issus en grande majorité de la région de Kasserine. C'est dans cette région que vivaient la plupart des disparus et où une trentaine de familles souffrent de la disparition de leurs enfants partis sans laisser de nouvelles.

Le film nous plonge dans un contexte social qui continue encore à pousser des Tunisiens à quitter clandestinement le pays. C'est à travers le quotidien de deux personnages que nous immergeons dans la réalité du quartier.

Hamed, réparateur de télévision à la cité, est père de famille de quatre enfants, dont deux partis en Italie. L’un deux est porté disparu depuis mars 2011. Le film traite de cette absence du fils, dans la famille de Hamed, comme dans d’autres familles du quartier.

Mohamed, longtemps tenté par l'immigration s'est finalement résigné à rester au pays pour vivre de la collecte des déchets qu'il récupère dans la plus grande décharge publique de Tunis. Comme beaucoup d’autres habitants du quartier, il ne lui reste que cette activité pour pouvoir entamer sa nouvelle vie de famille après une adolescence partagée entre la collecte dans la déchetterie, la délinquance et la prison.

BIOGRAPHIE Réalisateur :

Fethi SAIDI est titulaire d’un doctorat en Sciences de l’Education et d'un Diplôme d’Etudes Approfondie à l’école du Cinéma Anthropologique et documentaire. L’essentiel de son approche cinématographique consiste à écrire des histoires axées sur des personnages forts au plan dramatique dans des récits narratif sollicitant en permanence l’imaginaire et la réflexion du spectateur. Dans sa démarche de cinéma anthropologique, il filme souvent avec une équipe technique réduite, sinon seul, afin d’être au plus près de la réalité et des personnes.

Il est à la fois auteur, réalisateur et producteur de ses films dont « Amara », un documentaire qui raconte le quotidien d’un cireur de chaussure à Tunis. Dans « Séparations », il traite de l’expérience de la clandestinité d’un sans-papiers en France et le vécu de sa famille restée en Tunisie. Dans son film «Tunisiens des Deux Rives», il aborde les thématiques du militantisme associatif des tunisiens en France et la problématique des rapports que les associations peuvent entretenir avec les partis politiques.

FILMOGRAPHIE :

· «Bah-bah et moi», documentaire, 35mn

· «Amara», documentaire, 70 mn

· «Séparations», documentaire, 90 mn

 

· «Tunisiens des deux rives», documentaire, 110 mn

 

actuellement en ligne

Nous avons 323 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1462350