You are here: Home Tunisien(ne)s à l'étranger Actualité Haut Conseil à l'immigration Pour une conseil national des Tunisiens-es à l'étranger autonome et représentatif de la société civile tunisienne à l'étranger (réseau ATF)

Pour une conseil national des Tunisiens-es à l'étranger autonome et représentatif de la société civile tunisienne à l'étranger (réseau ATF)

Envoyer Imprimer PDF

Pour une conseil national des Tunisiens-es à l'étranger autonome et représentatif de la société civile tunisienne à l'étranger

Après une multitude de réunions et de débats sur le conseil national des Tunisiens à l’étranger dont, en dernier deux réunions des associations des migrants tunisiens avec des députés à l’ARP, le 04/06/2016 et le 11/07/2016 à l'ARP à l’initiative des commissions en charge de ce dossier, de l’administration et des forces militaires et celle des Tunisiens à l'étranger, il apparait que les craintes que nos associations ont exprimé sont réelles de voir le futur Conseil dépourvu de toute autonomie.

Ainsi le communiqué de la commission de l’administration et des forces militaires n’évoque même pas cette revendication d’autonomie alors que la quasi-unanimité de nos associations n’ont cessé de répéter que la présence des 18 députés des Tunisiens-es à l’étranger au sein du conseil est incompatible avec son autonomie et que les dits députés ne peuvent être à la fois membres de l’ARP, législateurs et membres d’un conseil consultatif.

La présence de tous les députés représentant les Tunisiens à l’étranger en son sein avec voix délibérative en ferait un exemple unique dans son genre.

Il n’y en a pas d’autres à notre connaissance et aucune des instances consultatives créées par la nouvelle constitution ne prévoit en leur sein des députés.

Par contre, il faut que :

-    les représentants des associations représentent le centre de gravité du conseil pour qu’ils puissent peser sur les débats et exprimer le vécu réel des Tunisiens à l’étranger, nous proposons qu’ils représentent les deux tiers du CNTE.

En effet ce sont les associations qui vivent la réalité des Tunisiens à l’étranger au quotidien et qui défendent agissent pour qu’ils accèdent effectivement à la citoyenneté et à l’égalité des droits avec les citoyens du pays de résidence et luttent contre toutes les formes de racisme et xénophobie.

-    Toutes les catégories sociales, professionnelles, générationnelles, les jeunes, les femmes et les retraités, doivent être représentées.

Alors que le gouvernement ESSID et le Ministère des Affaires sociales ont fait évoluer le premier projet de loi en acceptant que le Conseil national soit présidé par un des représentants des associations des Tunisiens à l'étranger et que les représentants des ministères n'aient plus le droit de vote, voilà que des députés, lors de la dernière réunion et en particulier certains de l'immigration défendent bec et ongle la présence des 18 députés avec droit de vote.

De plus, nous ne comprenons pas pour quelles raisons les députés des Tunisiens à l’étranger disposeraient d’un statut particulier au sein de ce conseil,

La seule réponse est que certains partis et beaucoup de leurs députés à l’ARP:

* s'attachent à interférer dans la composition du CNTE et lui refusent toute autonomie.

* estiment que les Tunisiens à l'étranger sont incapables d’administrer seuls ce conseil puis qu'ils sont si attachés à mettre ce conseil sous leur tutelle.

Il devient ainsi clair que certaines forces refusent le consensus quasi-général sur les grands principes qui doivent gouverner ce conseil et sa composition et qu’ils veulent politiser une instance que nous croyons devoir être indépendante pour être représentative de la société civile des tunisiens à l’étranger.

Toute tentative qui vise à noyer les représentants des associations dans un ensemble large n’est qu’une façon de marginaliser le mouvement associatif immigré tunisien dont la présence ne peut être symbolique. Elle aboutira à l’échec de ce conseil. Les associations ne peuvent accepter d’être confinées à jouer les faire valoir.

Les associations et les militantes et les militants non-organisés signataires demandent :

-       De consacrer l’autonomie effective du CNTE (composition, fonctionnement et compétences)

-   D’augmentation le nombre des associations membres du conseil pour assurer et garantir la diversité démographique, géographique, générationnelle et thématique du tissu associatif des tunisiens à l’étranger.

-       D’éviter à ce conseil le même sort que le conseil créé par le gouvernement Ben ALI en 1990.

-     D’ajourner le vote sur le projet dans sa version actuelle faute de quoi, il ne serait qu’un gadget sans ambition prisonnier de l’instrumentalisation politique.

Les premiers signataires

·         Mohamed-Lakhdar ELLALA, Président de l’Association des Tunisiens en France-Bureau National

·         Béchir Gharbi, Président de l’ATF-Haute Savoie

·         Mohamed Smida, Président de l’ATF-Nord

·         Rabeh ARFAOUI, Membre du Bureau d’IDEAL-92

·         Rania MAJDOUB, Secrétaire Générale de l’Espace Fârâbî

·         Mohez Ellala, Secrétaire Général ATF-75

·        Ahmed ZIED, Président «Pont méditerranéen de Solidarité», Montpellier ;

·        Kamel Yousfi, Président de l’association "Jasmin solidarité Aix en Provence Marseille"

·         Mohamed Majjati, Président de l’ATF-Var

·         Mme Sonia Hassine, Président de l’ATF-Haute Garonne

·         Taoufik Karbia, Vice-Président de l’association ALIF’S

·         Noureddine Snoussi, Président du réseau REMCC

·         Adel TRABELSI, Président de l’ATF-Bouches du Rhône

·         Mohamed Ben Khaled, Président de l’ATF-Aquitaine

·         Ezzedine Bouachir, Secrétaire Général de l’association IDEAL,

·         Issam Zaïri , Président de l’Association Sportive de Toulon

·         Chaker Kablouti, Président de l’ATF-Charente

·         Mounir Ouri, Président de l’Association échange solidaire PACA-Tunisie

·         Sliman Shahdi, Méditerranée Cultures Solidaires, Marseille

·         Lotfi Hamrouni, Association des démocrates tunisiens du BENELUX

 

actuellement en ligne

Nous avons 166 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1497959