You are here: Home L'AUTRE RIVE Tunisie Questions société Droit de l'enfant Communiqué de l’ATFD (Association Tunisienne des Femmes Démocrates) : Non à l’exploitation des enfants

Communiqué de l’ATFD (Association Tunisienne des Femmes Démocrates) : Non à l’exploitation des enfants

Envoyer Imprimer PDF

Association Tunisienne des Femmes Démocrates ( Page Officielle)

Communiqué de l’ATFD (Association Tunisienne des Femmes Démocrates) : Non à l’exploitation des enfants

 

Des internautes et des journalistes soucieux/ses du respect des droits fondamentaux des enfants et n’ignorant pas que la Tunisie s’est engagée en ratifiant la Convention relative aux Droits de l’Enfant le 30 janvier 2002, ont réagi vivement à cette incitation au travail des enfants, publiée le 4 août 2015 sur facebook : « Bonjour les mamounettes, bonne couchante dispo c la sœur de la mienne ! je l’es vu 2/3 fois ma7leha 3ebetni metrobia baarcha ! Elle a 15 ans le genre eli tnajem to93ed 10 snin lool lè dkhoul lè khrouj lè chay ! je la croise souvent devant chez moi avec un bb de 4 mois kenett trabi fih w apparemment elle est excellente avec les gosses ; elle veut travailler de préférence a jardin el menzah, e nasser el menazeh… salaire 300dt légèrement négociable ! que veut le peuple hhhh ».

La personne auteure de ces propos, a porté plainte contre dix internautes et journalistes ayant réagi à sa publication. Ces personnes se sont vues adresser une convocation en date du 15 septembre, par le tribunal de première instance de Tunis ; elles sont accusées de « diffamation ». L’audience est prévue le 08 octobre 2015.

L’Association Tunisienne des Femmes Démocrates s’étonne de la poursuite des personnes « accusées de diffamation » ne mentionnant pas que les propos de la plaignante sont en totale contradiction avec les législations en vigueur dans notre pays. Le ministère public a traduit les facebookers pour avoir dénoncé les faits incriminés par le partage du statut de la plaignante, mais il n’a pas traduit la plaignante pour incitation au travail des mineures avec des conditions avoisinantes à la traite des mineures. La disproportion de la réponse de l’Etat est inquiétante dans un pays doté d’un Code de la Protection de l’Enfance, d’un corps des Délégués à la Protection de l’Enfance et alors que la Tunisie prétend être en phase de transition démocratique.

L’ATFD rappelle que la Tunisie a ratifié en 2002 la Convention relative aux droits de l’enfant. Les études publiées récemment en Tunisie rapportent que le travail forcé des enfants mis en servitude toucherait 3% des enfants âgés entre 5 et 14 ans et jusqu’à 5% des enfants en milieu rural. Le travail domestique d’employées de maison est effectué pour 17,5% par des fillettes et adolescentes âgées entre 12 et 17 ans. Plus de 32% n’ont jamais été scolarisées et près de 31% ont été contraintes de quitter l’école. .

L’ATFD rappelle que la Tunisie a ratifié en 2003 le Protocole additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes en particulier la traite des femmes et des enfants, appelé Protocole de Palerme. La situation des fillettes employées de maison s’apparente dans la majorité des cas à la traite des personnes, ces petites filles étant recrutées, hébergées par la contrainte, la tromperie ou l’abus d’autorité.

L’ATFD informe qu’un projet de loi visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, élaboré par le ministère de la justice, est actuellement à l’examen à l’Assemblée des Représentants du Peuple. L’Association Tunisienne des Femmes Démocrates, appelée par le Comité des députés de l’ARP chargé de l’examen du projet de la dite loi, a présenté ses recommandations le 1er septembre 2015.

Par ce communiqué, l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates :

• Réitère son soutien à toutes les personnes qui luttent contre le travail des fillettes et des adolescentes et contre la traite des personnes.

• Appelle les représentant.e.s du ministère de la justice à ne pas se tromper de cible et à agir en toute cohérence avec les autres ministères pour prévenir et sanctionner le travail des fillettes et des adolescentes, et éviter de tomber dans les pièges de la médiatisation de propos contraires à notre législation.

• Appelle le ministère de la justice à agir en toute cohérence pour que justice soit faite conformément aux choix de la Tunisies de protéger l’intérêt supérieur de l’enfant, en prononçant des jugements rappelant à l’ordre les personnes qui discriminent les enfants, tiennent des propos d’incitation au travail des fillettes et des adolescentes, voire à la traite de ces personnes.

• Appelle le ministère de la femme et de la famille, le corps des délégués à l’enfance ainsi que le ministère des affaires sociales, le corps des inspecteurs du travail à assumer chacun leurs responsabilités pour protéger les enfants.

• Appelle l’Etat tunisien à rester vigilant pour le respect de l’âge légal au travail domestique à 16 ans et appelle à la ratification de la Convention 189 de l’Organisation Internationale du travail, relative au travail décent pour les travailleurs et travailleuses domestiques.

Association Tunisienne des Femmes Démocrates

La Présidente

Saida Rached

https://www.facebook.com/femmesdemocrates/posts/932449253492993

à voir également :

http://www.huffpostmaghreb.com/2015/10/01/tunisie-atfd-mineures_n_8226060.html

 

http://www.huffpostmaghreb.com/2015/09/22/tunisie-aides-menageres-m_n_8176426.html?ir=Maghreb&ncid=fcbklnkfrhpmg00000006

Mis à jour ( Vendredi, 18 Décembre 2015 15:42 )  

actuellement en ligne

Nous avons 132 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1627487