You are here: Home L'agenda SEPTEMBRE Tunisie : La Coalition civile pour la défense de la liberté d’expression dénonce la publication par la Présidence de la République d’un « livre noir » sur «l’appareil de propagande de Ben Ali»

Tunisie : La Coalition civile pour la défense de la liberté d’expression dénonce la publication par la Présidence de la République d’un « livre noir » sur «l’appareil de propagande de Ben Ali»

Envoyer Imprimer PDF

La Coalition civile pour la défense de la liberté d’expression dénonce la publication par la Présidence de la République d’un « livre noir » sur «l’appareil de propagande de Ben Ali»

La Coalition civile pour la défense de la liberté d’expression dénonce la publication par la Présidence de la République d’un « livre noir » sur « l’appareil de propagande de Ben Ali », sans concertation avec les instances professionnelles, syndicales et légales concernées, et sans le recours à une équipe de personnalités compétentes et indépendantes capables d’examiner, de manière transparente et équitable, les archives de la présidence relatives au dossier de l’information et des médias.

La coalition dénonce également le choix de confier l’exclusivité de promouvoir ce livre à une chaîne de télévision hors la loi et à un journaliste réputé pour ses écrits élogieux envers les symboles de l’ancien régime et en particulier envers celle qui se faisait appeler « la première dame de Tunisie ».

Ce choix atteste qu’il s’agit d’une instrumentalisation politique scandaleuse d’un dossier des plus sensibles dont dépend la réussite du processus de transition démocratique et qu’il importe de traiter en toute transparence et équité.

Ce choix est aussi une tentative de plus d’instaurer un climat d’intimidation et de chantage, en vue de saper tous les efforts visant à reconstruire et à réguler le paysage médiatique tunisien sur des bases professionnelles et éthiques solides, conformément aux standards internationaux de la liberté d’expression.

La coalition exige la constitution d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur les conditions de préparation de ce livre, les parties qui ont participé à son élaboration et les raisons pour lesquelles les demandes formulées, depuis deux ans, par le Syndicat National des Journalistes Tunisiens d’accéder aux documents attestant la collusion de certains journalistes et professionnels des médias avec l’appareil de propagande de l’ancien régime, sont restées sans réponse.

La coalition rappelle également que le décret-loi  N° 41 de l’année 2011, que la Troïka gouvernementale s’emploie sans relâche, depuis son accession au pouvoir, à empêcher l’application, garantit le droit du citoyen et des institutions d’accéder aux documents administratifs des organismes publics. Elle met en garde contre le risque que ce droit devienne un privilège exclusif des partis détenteurs du pouvoir.

La coalition estime que l’hésitation à dénoncer, en temps opportun, de manière transparente et équitable, les journalistes et les professionnels des médias qui se sont compromis avec l’ancien régime, a permis à des figures et à des plumes qui ont pendant longtemps encensé ce régime de revenir sur le devant de la scène médiatique et à d’autres de se jeter dans les bras du nouveau pouvoir.

La coalition craint que ce livre ne soit, en définitive, qu’une nouvelle manœuvre destinée à blanchir l’image de quelques uns qui ont choisi de changer d’allégeance, aussi bien parmi les journalistes tunisiens que parmi les professionnels des médias, arabes et étrangers, qui ont collaboré avec le régime déchu et bénéficié de l’argent public et dont certains d’entre eux continuent de visiter notre pays, déguisés sous le masque de défenseurs de la liberté des journalistes, soucieux de les former et de les protéger.

La coalition civile pour la défense de la liberté d’expression est composée des organisations suivantes :

- Ligue Tunisienne de défense des Droits de l’Homme (LTDH)

- Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT)

- Syndicat général de la culture et de l’information (UGTT)

- Syndicat Tunisien de la Presse Indépendante et de la Presse des Partis (STPIP)

- Syndicat Tunisien des Radios Libres (STRL)

- Association « Yakadha » pour la démocratie et l’État civil

- Centre de Tunis pour la Liberté de la Presse (CTLP)

Tunis le 2 décembre 2013

Pour la Coalition,

Le coordinateur : Bechir OUARDA (+216 98 700 556)

Adresse électronique : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Site web : www.ccdle.org

http://www.ccdle.org/fr/la-coalition-civile-pour-la-d%C3%A9fense-de-la-libert%C3%A9-d%E2%80%99expression-d%C3%A9nonce-la-publication-par-la

 

actuellement en ligne

Nous avons 127 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1671653