You are here: Home A Voir .. Pour mémoire D'une rive ... 1914 - 2014 : Les combattants Tunisiens durant la Guerre de 1914 - 18

1914 - 2014 : Les combattants Tunisiens durant la Guerre de 1914 - 18

Envoyer Imprimer PDF

Les combattants Tunisiens durant la Guerre de 1914 - 18

 

1914 – 2014 : A l’occasion de la commémoration des 100 ans de la première guerre mondiale il nous semble important de rappeler à la mémoire de tous la place occupée par les combattants issus des colonies : 260.000 venant d’Afrique du nord (dont 136.000 Algériens, 50.000 Tunisiens et 34.000 Marocains) et 215.000 d’autres régions (136.000 Sénégalais, 34.000 Malgaches, 42.000 Indochinois, 3.000 Somalis et divers). Sur les 50.000 Tunisiens, 38.000 avaient combattu en France tandis que les autres étaient occupés à garder la frontière. La guerre avait alors fait plus de 10.000 morts parmi les combattants tunisiens. Par ailleurs il faut également rappeler qu'à côté des combattants la France a eu recours aux travailleurs coloniaux.

Les travailleurs coloniaux Tunisiens

 

Plus de 220 000 travailleurs immigrés ont ainsi participé à l’effort de guerre de 1915 à 1919. Ils étaient employés dans les usines d’armements. De plus à côté de ces travailleurs coloniaux la France a également fait appel à des immigrés en tant qu’ouvriers agricoles. Ainsi, concernant les tunisiens - outre les 48500 combattants sur le front de guerre - la France a réquisitionné plus 10 000 travailleurs coloniaux pour faire fonctionner la machine de guerre ainsi que 12 000 ouvriers agricoles. Les travailleurs coloniaux étaient soumis à un règlement quasi-militaire. « les travailleurs coloniaux ont travaillé et vécu isolément de leurs homologues français, en des conditions qui ressemblent plus à celles de prisonniers ou même d’esclaves de guerre qu’à celles d’ouvriers indépendants » (ici). A la fin de la guerre ces travailleurs comme les militaires ont été démobilisés et la grande majorité d’entres eux renvoyés au pays. Ainsi « en mars 1919 le gouvernement décide de leur rapatriement massif, après qu’une conférence interministérielle ait décidé de « faire appel de la main-d’œuvre européenne de préférence à la main-d’œuvre coloniale » ; en 1921, il ne restera sur le territoire que 8% de ce contingent » (ici). La « préférence nationale et européenne » commençait donc à pointer son nez.

Mis à jour ( Dimanche, 06 Octobre 2013 23:55 )  

actuellement en ligne

Nous avons 207 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1634490