You are here: Home L'AUTRE RIVE Société civile "La Presse" : Tunisie : Le Front populaire, l’UPT, d’autres partis et associations décident l’organisation d’un congrès national de salut

"La Presse" : Tunisie : Le Front populaire, l’UPT, d’autres partis et associations décident l’organisation d’un congrès national de salut

Le Front populaire, l’UPT, d’autres partis et associations décident l’organisation d’un congrès national de salut

 

La  réunion de concertation et d’échange qui s’est tenue, mardi dernier à Tunis,  entre onze partis de l’opposition, notamment le Front populaire et l’Union pour la Tunisie , s’est soldée par la signature d’un document appelant à l’organisation d’un congrès national de salut. Les signataires de ce document sont, entre autres, Nida Tounès, Al Massar, le Front populaire, Al Watad, le Parti socialiste, Al Majd, ainsi que douze associations de la société civile dont les mouvements «Tamaroud» , Khnagtouna», l’Uget, l’Unft, l’Atfd.  Le parti Al Jomhouri est le seul membre de l’UPT qui n’a pas signé jusqu’ici ce document.

Toutes ces parties ont répondu positivement à l’initiative du Front populaire, discuté de l’évolution de la situation politique en crise afin de trouver des solutions communes. Contacté, Hamma Hammami, porte-parole du Front populaire, nous dévoile la teneur des débats: «C’était très positif, il y a presque un accord total sur le constat d’échec de la gouvernance de la Troïka avec à sa tête le mouvement Ennahdha. Tout le monde s’est également accordé sur le fait que cette coalition au pouvoir assume la  responsabilité de la situation actuelle de plus en plus grave, d’autant qu’elle ne cherche pas à y trouver des solutions. Bien au contraire, elle cherche à s’éterniser au pouvoir et à pérenniser la phase transitoire au détriment des intérêts du pays et du peuple.» Lors de cette réunion, les participants ont insisté sur le fait que l’Assemblée nationale constituante et toutes les institutions (la présidence de la République et le gouvernement) qui en ont émané ont perdu toute légalité et légitimité. Le porte-parole du Front populaire explique cela : «Le mandat de la Troïka s’est achevé le 23 octobre 2012. Elle a donc perdu toute légitimité, sans compter son incapacité totale à trouver des solutions aux problèmes qu’affronte le pays.

Continuer à faire pression sur la Troïka

La violence et le terrorisme se sont installés parmi nous, le dernier draft de la constitution ne répond pas à l’attente du peuple, la réforme des institutions est renvoyée aux calendes grecques. Pis encore, Ennahdha ne cesse de mettre la main sur l’appareil de l’Etat pour l’instrumentaliser.

D’autre part, la crise économique menace de plonger le pays dans un tourbillon sans fin, le chômage, la cherté  de la vie, la marginalisation, l’exclusion, le déséquilibre régional ne cessent de s’approfondir. Au plan diplomatique, la Tunisie n’a plus de poids, au contraire, elle est devenue tout a fait risible. «Tout cela, conclut Hamma Hammami, n’est que l’expression d’une tentative de faire avorter la révolution et de mettre sur pied une nouvelle dictature».

Les participants à la réunion ont également échangé leurs idées et opinions sur la manière de faire face à cette crise. Plusieurs idées ont été débattues dont la dissolution  aussi bien de l’ANC que  du gouvernement. Ils ont par conséquent appelé à un gouvernement de salut national afin de terminer dans les plus brefs délais cette deuxième phase transitoire. D’autres ont proposé un point de vue différent, à savoir continuer à faire pression sur la Troïka afin de l’obliger à faire plus de concessions. Hamma Hammami nous confie que «l’idée qui a finalement prévalu est celle de tenir un congrès de salut national dans les plus brefs délais afin de fixer la stratégie à suivre». Enfin, les présents ont exprimé leur soutien à tous les mouvements populaires à caractère civil et pacifique et ont appelé leurs militants et partisans à y participer.

Les signataires de l’appel à un congrès national de salut

– Hamma Hammami : Front populaire

– Jilani Hammami : Parti des travailleurs

– Zied Lakhdar : Parti des patriotes démocrates unifié

– Slim Ben Arfa : Al Massar

– Nizar Amami : Ligue de la gauche ouvrière

– Hassen Kassar : Mouvement Baâth

– Farhat Radaoui : Parti socialiste de gauche

– Ridha Belhaj : Nida Tounès

– Ahmed Seddik : L’Avant-garde arabe

– Houssem Hami : L’Alternative sociale

– Mongi Khadraoui : Syndicat des journalistes

– Rafika Rekik : Moussawat

– Faïza Skandrani : Moussawat Wa Tanasof

– Amel Radhouani : Indépendante

– Béchir Rajhi : Citoyenneté et solidarité

– Jawher Ben M’barek : Doustourna

– Salem Ayari : Union des diplômés au chômage

– Meriem Zghidi : Femmes démocrates

– Wael Naouar : Uget

– Mohamed Ali Asli : Alliance civile

– Tarek Ben Hiba : Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives.

 

Il est à préciser que la liste des signataires demeure ouverte

 


بدعوة من الجبهة الشعبية اجتمعت مجموعة من الأحزاب والقوى السياسية والجمعيات والنقابات من مختلف مكوّنات المجتمع المدني مساء يوم الثلاثاء 9 جويلية بأحد النزل بوسط العاصمة. وبعد التشاور أمضت على البيان التالي :

نحن ممثّلات وممثّلي الأحزاب السّياسية والمنظّمات والجمعيّات المدنيّة المجتمعين اليوم الثلاثاء 9 جويلية 2013 بتونس للنظر في الوضع السياسي الرّاهن في بلادنا.

وبعد التداول والنقاش نعلن اتفاقنا على ما يلي :

1- أن تونس تمر بأزمة خانقة على جميع الأصعدة اقتصاديا واجتماعيا وسياسيا وأمنيا بشكل بات يهدد مستقبل البلاد والشعب بمخاطر حقيقية .

2- أن المجلس التأسيسي والمؤسسات المنبثقة عنه (حكومة، رئاسة) هي المسؤولة عن هذه الازمة وعن مسار تعفين الأوضاع العامة وتعقيدها وهو ما أدى إلى فقدان الثقة بها من غالبية القوى السياسية والمدنية وقطاعات واسعة من الشعب .

3- أن الوضع، أمام احتدام الأزمة وانتهاء شرعية مؤسسات الحكم وفشل كل محاولات الحوار الذي صار وسيلة لإضاعة الوقت، يستوجب إنقاذ البلاد بصورة مستعجلة ووضع حد لمسار الالتفاف على مطامح وانتظارات الشعب التونسي بكل فئاته وفي كل الجهات .

وعليه فإننا نعلن:

أ - عقد مؤتمر وطني للإنقاذ في أقرب الآجال يأخذ قرارات سياسية حاسمة وفاصلة ويضع أجندة وأدوات النّضال الملموس لتحقيقها قصد وضع البلاد على سكّة البناء الوطني والديمقراطي المنشود.

ب - تشكيل لجنة متابعة ممثّلة لكلّ الفعاليات المشاركة تتولّى الاتّصال ببقيّة القوى السياسية والمدنية والاجتماعية بهدف الإعداد للمؤتمر المذكور.

ج - الانخراط والمساهمة في المبادرات الشّبابية والشّعبية ودعوة كل الفعاليات للتّحرك النّضالي الميداني.

تونس في: 9 جويلية 2013

Mis à jour ( Vendredi, 12 Juillet 2013 09:36 )  

actuellement en ligne

Nous avons 192 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1487609