You are here: Home A Voir .. ... & Artistes El Seed et la « Calligraphiti »

El Seed et la « Calligraphiti »

Envoyer Imprimer PDF

 

Se nourrissant d’influences diverses, EL SEED commence à graffer dans la rue en 1998 à Paris.

 

De la même façon que les graffeurs européens se sont réapproprié l’écriture latine en créant de nouvelles typographies, EL SEED en fait de même pour la lettre arabe, réinventant ainsi la calligraphie en lui donnant une dimension urbaine.

EL SEED se sert de son travail pour interroger les spectateurs au travers de ses messages qui fleurissent sur les murs de Montréal, Paris, des Emirats Arabes Unis, du Qatar et bien d’autres lieux.

Il pousse à un questionnement face à l’écriture arabe et plus largement à la culture arabo-musulmane, comme en témoigne la fresque qu’il réalise en 2011 à Los Angeles « This is just a phrase in Arabic » (« Ceci n’est qu’une phrase en arabe »).

De fresques monumentales, le Calligraffiti d’EL SEED est un art qui se décline sur toile et a trouvé sa place dans les galeries internationales.

http://www.itinerrance.fr/#!el-seed/ckcf


 

Rencontre avec eL Seed, graffeur français exilé à Montréal, qui développe une approche moderne de l'art arabo-musulman et du graffiti.

Connaissez-vous le calligraffiti ? « Un mélange entre graff et calligraphie », explique eL Seed, 28 ans. Un style qu'il développe depuis deux ans.

Mais tout a commencé en 1998, premiers coups de bombe sur les murs de la capitale. « J’ai rapidement arrêté  pour certaines raisons, mais j’ai continué à peindre sur d'autres supports ». 2004 : découverte de la calligraphie arabe. « J'ai appris en reproduisant des œuvres de grands maitres comme Massoudy ou Mahdaoui ». Deux ans plus tard, départ pour New-York. « J'ai toujours eu l'impression que tout venait de là-bas. J'avais une fascination pour cette ville. A la fin de mes études, je cherchais un job sur Paris. Malgré mon expérience, les réponses étaient toujours négatives ». Sur un coup de tête, il prend un billet pour la Grosse Pomme. « En moins de 10 jours, j'ai eu deux propositions de travail : le rêve américain... » 2008 : Arrivée à Montréal et l’envie de graffer refait surface. Notamment grâce à une rencontre, avec Hest, graffeur français, également expatrié.

Il n'est plus question pour lui de "seulement" poser son blaze. « Quand j’ai commencé, comme pour beaucoup, la "notoriété anonyme" était ma première motivation. Tout le monde voit ton nom partout mais personne ne sait qui tu es… Aujourd’hui, ma démarche est totalement différente. Je peints en arabe et j'ai pris le parti de la tradition proverbiale : le nom s'efface, seul le message reste ». eL Seed développe une approche moderne et nouvelle de l'art arabo-musulman et du graffiti. Un pont entre occident et orient. « Mon attrait pour la calligraphie arabe m'a fait développer un style "street" arabe. J'ai trouvé ma vocation, précise l'artiste.

Mon art ? une main tendue vers celui qui est ouvert à mon message. L'expression d’une double marginalité :  d'un art oriental en terre occidentale, et, du graffiti, qui peine à trouver une légitimité dans l’environnement artistique actuel. C'est aussi le moyen pour moi de réconcilier deux mondes, deux cultures. Sans vouloir parler au nom de qui que ce soit, j’essaie en même temps de démystifier la culture arabo-musulmane ».

Ce qui l'inspire ? L'histoire, les différentes cultures, la spiritualité et la société. Mon approche se veut réfléchie. Je peins rarement mon nom, comme on a l’habitude de le voir dans le milieu du graffiti. Je préfère calligraphier des mots ou des phrases qui ont un sens, à mes yeux ». Le jeune homme, d'origine tunisienne, ne s'est pas tourné vers la calligraphie par hasard. « Je la perçois comme l’expression tangible de mon questionnement identitaire ».  eL Seed signifie l'homme en arabe et la graine en anglais.« Je suis à la recherche de mes racines, de mes origines. Je suis fils d’immigré et j’ai moi-même immigré, aux USA et au Canada. J’ai besoin de savoir d’où je viens et qui je suis ».

http://www.respectmag.com/portfolio-el-seed

Voir le site de El Seed

http://www.elseed-art.com/

 

Mis à jour ( Mardi, 07 Mai 2013 23:14 )  

actuellement en ligne

Nous avons 144 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1458102