You are here: Home L'AUTRE RIVE Maghreb RESF Le Mans : Expulsion de Wissem REKIK : manifestation lundi à 17 h 30, devant la préfecture de la Sarthe

RESF Le Mans : Expulsion de Wissem REKIK : manifestation lundi à 17 h 30, devant la préfecture de la Sarthe

Envoyer Imprimer PDF

Le réseau éducation sans frontière (RESF) appelle à manifester, lundi à 17 h 30, devant la préfecture de la Sarthe pour protester contre l’expulsion d’un jeune lycéen tunisien. Wissem, élève de 19 ans en seconde année de bac pro « plastiques et composites » au lycée Sud, a été renvoyé dans son pays, mercredi soir, après avoir été interpellé au commissariat alors qu’il venait procéder au pointage quotidien auquel il était astreint. Fin septembre déjà, les enseignants et les élèves du lycée s’étaient mobilisés pour soutenir le garçon en demandant, en vain, la régularisation de sa situation. « Nous sommes déterminés à le faire revenir avec un visa de longue durée pour qu’il puisse finir sa scolarité, a confié, hier, l’un des portes paroles de RESF qui condamne fermement la façon dont le jeune homme a été arrêté.

http://www.educationsansfrontieres.org/article45437.html?id_rubrique=72


Communiqué de presse du RESF 72 : Expulsion de Wissem REKIK : Wissem doit pouvoir terminer son bac pro. Il doit revenir au Mans.

Inacceptable et odieux !!

Non à l’expulsion de la honte

Nous exigeons la libération et le retour de Wissem au Mans pour qu’il termine sa formation.

Ce mercredi après midi alors qu’il se rendait au commissariat pour aller pointer comme il le faisait depuis la rentrée, Wissem REKIK, élève de 1ère bac pro « plastiques et composites » a été arrêté, menotté et jeté dans une voiture de police pour être emmené, on suppose, vers un des aéroports parisiens.

On ne l’a pas même laissé repasser chez lui prendre ses affaires et voir sa famille.

Arrêté et expulsé comme un dangereux criminel.

Ces pratiques policières et préfectorales sont inacceptables. Intolérable sous M. Sarkozy, elles le restent aujourd’hui.

On ne peut accepter cette vie brisée, ce jeune arraché à sa famille et cette chaise vide au lycée qui va rester une tâche indélébile –une de plus- sur le bilan du ministre de l’Intérieur.

Wissem doit pouvoir terminer son bac pro. Il doit revenir au Mans.

RESF 72 avec les enseignants du lycée sud et les sections syndicales FSU et CGT du lycée


Pétition : Solidarité avec Wissem, lycéen, menacé d’expulsion

La lettre signée par les enseignants du lycée

Les enseignants du lycée sud

à

M. Le Préfet de la Sarthe

Monsieur Le Préfet,

Nous tenons à vous faire part de notre vive inquiétude devant la détresse d’un jeune lycéen, REKIK Wissem, scolarisé en 2ème année de bac professionnel « plastiques et composites » dans notre lycée. Son assignation à résidence et l’annonce de sa présentation devant le consulat de Tunisie avant son expulsion ont provoqué chez lui une profonde crise d’angoisse et nous craignons que cette détresse ne conduise à un drame.

Wissem est un jeune lycéen au comportement particulièrement exemplaire. Que ce soit en classe ou lors de son stage en entreprise, toutes les appréciations sont unanimes « élève sérieux, volontaire et assidu » « beaucoup d’efforts pour réussir » « Bien intégré, respectueux des salariés, des consignes ».

Wissem est notre élève et nous tenons à ce qu’il puisse terminer la formation dans laquelle il est engagé.

Mettre tous les jeunes en confiance et créer les conditions de leur réussite motivent notre engagement quotidien. Pour nous, dans toutes les décisions à prendre, l’intérêt supérieur de l’élève doit être une considération primordiale. L’obligation qu’a Wissem d’aller pointer chaque jour au commissariat perturbe gravement sa scolarité et la vie de la classe. Et là, l’annonce éventuelle de l’interruption brutale de sa scolarité nous est profondément insupportable.

Wissem a tissé au lycée comme au Mans des liens affectifs forts. Sa tante de nationalité française, comme son oncle pourvoient à ses besoins et son éducation. Les procédures administratives suivies, si elles devaient aller à leur terme, ne peuvent conduire qu’à arrêter une scolarité satisfaisante et détruire un jeune en pleine construction.

C’est pourquoi, Monsieur Le Préfet, à titre exceptionnel et humanitaire, en fonction de l’intérêt supérieur d’un jeune scolarisé, nous vous demandons de lever  la menace d’expulsion et nous souhaitons pouvoir vous rencontrer rapidement afin de créer les conditions de la poursuite d’une scolarité réussie. Wissem doit pouvoir bénéficier d’un titre de séjour.

Veuillez croire, Monsieur le Préfet, à notre attachement indéfectible au droit à une scolarité et à une formation de qualité pour tous nos élèves, quels que soient leur origine et leur statut.


La pétition des lycéens : Touchez pas à notre copain. Wissem doit pouvoir finir sa formation ici, avec nous !

Wissem prépare son bac comme nous ! Wissem a tous ses ami-e-s ici !

Mais Wissem ne vit pas comme nous.

Wissem vit dans la peur, peur d’être expulsé et de voir sa vie brisée, peur d’aller pointer tous les jours au commissariat, peur de ne pas être présent au lycée demain avec nous.

Cela ne peut pas durer. Wissem doit pouvoir vivre et étudier tranquillement, ici, avec nous.

Monsieur Le Préfet,

Annulez l’obligation de quitter le territoire de Wissem et donnez-lui les papiers dont il a besoin pour vivre et étudier avec nous.

Pétition de solidarité avec Wissem

J’apporte mon soutien à la demande des personnels et des élèves du lycée sud et je demande

à ce que Wissem puisse terminer tranquillement sa formation ici au Mans.

Wissem doit pouvoir bénéficier d’un titre de séjour !

 

actuellement en ligne

Nous avons 73 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1705548