You are here: Home La F.T.C.R. FTCR SANTE FTCR : Tout savoir sur les IST-Hépatites-VIH-Sida

FTCR : Tout savoir sur les IST-Hépatites-VIH-Sida

Envoyer Imprimer PDF

TOUT SAVOIR SUR LES IST-HEPATITES-VIH-SIDA

QU’EST-CE QU’UNE INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE - IST ?

Les infections sexuellement transmissibles ou maladies vénériennes se transmettent de l’homme à la femme, de la femme à l’homme et entre deux personnes du même sexe. Les IST (ou «maladies vénériennes» ) sont des maladies provoquées par des microbes, des virus ou des bactéries qui se transmettent au cours des relations sexuelles, ou bien au cours d’une piqûre avec une aiguille souillée lors d’une injection de drogue, c’est pourquoi il ne faut jamais échanger des seringues

Pour se protéger de ces infections, il faut utiliser des préservatifs masculins ou féminins en vente dans les pharmacies. ou dans les supermarchés ou dans des distributeurs automatiques. Certaines associations peuvent également en donner gratuitement pour des personnes démunies.

COMMENT SAVOIR SI ON A UNE INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE?

Certaines de ces maladies donnent des signes: des brûlures en urinant, des pertes vaginales, des boutons au niveau des organes sexuels ou sur

l’ensemble du corps, des plaies sur les organes génitaux, des

démangeaisons, des petites verrues. certaines infections sont silencieuses et peuvent ne  donner aucun  symptôme pendant plusieurs mois .

il faut en parler  avec des professionnels de santé.

Attention ! Parmi ces infections sexuellement transmissibles, beaucoup ne présentent aucun signe particulier.

LES HEPATITES

L’hépatite B est une maladie du foie qui peut atteindre les adultes comme les enfants. Le virus est présent dans le sang et dans les sécrétions sexuelles. Elle peut provoquer une jaunisse ou passer inaperçue. Si elle n’est pas traitée, le virus continue à détruire le foie et provoque une cirrhose ou un cancer du foie. La seule façon de savoir si l’on est infecté est de faire un test de dépistage.

Pour se protéger de l’hépatite B, un vaccin existe ! Faites-vous vacciner ! 27

Faites vacciner vos enfants!

Si vous êtes infecté, L’hépatite B n’est pas définitivement guérissable, mais il existe des traitements efficaces qui empêchent son évolution.

L’hépatite C est aussi une maladie du foie. Elle s’attrape par le sang et les rapports sexuels. L’hépatite C est souvent très grave si elle n’est pas soignée. En cas de doute, n’hésitez pas à demander une prise de sang gratuite dans un CDAG (Centre dépistage anonyme et gratuit).

On peut guérir de l’hépatite C en suivant un traitement approprié.

LE SIDA : ON EN MEURT SI ON NE SUIT PAS DE TRAITEMENT

QU’EST-CE QUE LE SIDA?

Le SIDA est une maladie très grave, qui n’a pas encore de vaccin.

Quel que soit notre âge, notre sexe, notre culture, ou notre religion, nous pouvons tous être malade un jour ou l’autre sauf si nous avons des rapports sexuels protégés (préservatifs).

Mais aujourd’hui des traitements très efficaces existent qui ne guérissent pas, mais permettent de vivre quasi normalement pendant plusieurs années.A condition de se faire soigner très tôt après la contamination.

QU’EST -CE QU’ÊTRE SÉROPOSITIF- VE ?

Lorsque l’on se fait contaminer, le virus entre dans le corps et reste silencieux entre 8 et 10 ans. La personne ne ressent aucun symptôme : on dit qu’elle est séropositive. La personne devient contaminante alors qu’elle ne ressent aucun trouble. Ce qui explique que souvent une personne contaminée peut ignorer qu’elle est séropositive. Or, plus tôt on le sait, mieux on peut se faire soigner, ce qui retardera l’arrivée de la maladie de plusieurs années. Aujourd’hui, avec des traitements, on peut avoir un enfant sain, même si l’on est séropositif-ve.

Quand on est séropositif-ve, le virus se multiplie silencieusement dans le corps, et détruit les défenses immunitaires qui permettent au corps de se défendre contre les maladies;

Après plusieurs années de contamination et en cas de non-traitement, on attrape plusieurs maladies qui peuvent avoir une issue fatale. 28

IST       Signes

Gonocoque ou blennorragie ou chaude pisse            Homme : écoulement douloureux du pénis et sensation de brûlures en urinantFemme : très souvent aucun signe, parfois pertes colorées, picotement urinaire, douleur au bas-ventre             Homme Femme

Condylomes ou papillomavirus            Homme : verrues sur les organes génitaux ou l’anus, l’aine et la racine de la cuisse Femme : petites verrues sur l’anus, le vagin, le col de l’utérus             Homme médical;

Herpès Génital             Homme : au niveau des organes Génitaux: brûlures, petites cloques, plaies et démangeaisons. Femme : brûlures. petites cloques. plaies sur la vulve. le vagin, démangeaisons vaginales             Homme prélèvement Femme sur

Tricbomonas             Homme : brûlures au niveau de l’urètre, écoulement léger Femme: brûlures vulvaires. pertes colorées et nauséabondes, démangeaison.            Homme du Femme vaginal

Syphilis Homme et femme : au stade initial, petites plaies indolores ou chancres situées le plus souvent sur les organes génitaux ou au niveau de la bouche, de l’anus et souvent accompagnées de ganglion. Après le stade initial, une éruption peut apparaître sur l’ensemble du corps, au niveau des paumes de main et des plantes de pied ainsi que des muqueuses (bouche, organes : génitaux ... ). L’ensemble de ces signes vont régresser spontanément sans correspondre à une guérison             Homme Femme

Chlamydioses            Homme : le plus souvent, aucun symptôme ou bien écoulement blanchâtre anormal avec brûlure en urinant Femme : le plus souvent, aucun symptôme mais peut se révéler par douleurs pelviennes, cystite, pertes vaginales, saignements             Homme dans Femme

GUÉRISSABLES APRÈS TRAITEMENT Méthode de diagnostic Risques en cas de non-traitement Homme : prélèvement local de l’écoulement Femme : prélèvement vaginal Homme : inflammation des testicules, risques de stérilité; Femme: infection des trompes et/ou des ovaires pouvant entraîner la stérilité; Infection géné-ralisée (septicémie) pour homme et femme Homme : examen médical Femme: examen médical; frottis génital Homme : cancer (rare) Femme : cancer du col de l’utérus Homme : examen médical prise de sang prélèvement local sur les lésions; Femme : examen médical, prélèvement local sur les lésions, prise de sang Homme : même en l’absence de signe, on peut rester porteur de l’ herpès toute sa vie Femme : atteinte grave du nouveau-né si la mère est infectée Homme : prélèvement local de l’écoulement du pénis Femme : prélèvement local de l’écoulement vaginal Risques de complication au cours de la grossesse Homme :prise de sang Femme : prise de sang Homme et Femme : atteinte du cerveau, du coeur, des artères et des yeux (les premiers symptôme de la syphilis disparaissent tout seuls. la bactérie de la syphilis reste dans l’organisme si l’infection n’est pas traitée) Femme : atteinte grave du nouveau-né si la mère est infectée Homme : prélèvement local analyse d’urine dans certains cas: prise de sang Femme : prélèvement vaginal, idem homme Homme : baisse de la fertilité Femme : infection du col de l’utérus et/ou des trompes pouvant entraîner la stérilité. une grossesse extra utérine, risques infectieux pour le nouveau-né lors de l’accouchement 30

C’est pourquoi il faut savoir pour se soigner le plus tôt possible.

COMMENT SE TRANSMET LE VIRUS DU SIDA?

Dans la majorité des cas,

• par des relations sexuelles sans préservatif, féminin ou masculin (contamination par le sperme et les sécrétions vaginales) ,

• par une transmission sanguine dans les pays où les transfusions ne sont pas sécurisées, ou par un contact de plaie contre plaie, ou par un partage de seringue contaminée,

• de la mère à l’enfant: au cours de la grossesse, de l’accouchement et par l’allaitement, en cas de non-traitement.

COMMENT SE PROTÉGER DE LA CONTAMINATION DU SIDA ?

• En utilisant un préservatif (masculin ou féminin) lors de chaque rapport sexuel.

• En utilisant un matériel d’injection désinfecté (seringue, cuillère, eau de préparation) à chaque injection j

• En ne partageant pas le matériel d’injection.

DÉPISTAGE

Le seul moyen de savoir si l’on est contaminé est de faire un test de dépistage par une analyse de sang. Ce test est gratuit et confidentiel dans tous les Centres de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG) ou les Centres d’Information, de Dépista&e et de Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles (CIDDIST) de votre quartier ou bien avec une ordonnance de votre médecin traitant. Pour connaltre les adresses des CDAG et des CIDDIST dans n’importe quelle région de France, vous pouvez téléphoner à Sida Info Service au a 800 840 800.

Le test de dépistage est une analyse de sang qui permet de détecter la présence de virus dans l’organisme, et donc de dire s’il y a eu ou non contamination par le VIH.

DANS LE CAS D’ UNE RELATION A RISQUE ,   en cas de doute, il faut consulter  dans un délai maximum de 48 heures ,si possible avec votre partenaire, le service des urgences de l’hôpital, votre médecin traitant, le médecin de la consultation de dépistage anonyme et gratuit (CDAG ou CIDDIST) la plus proche de chez vous.. Le médecin peut, selon l’évaluation du risque, prescrire un traitement d’urgence pour tenter de bloquer l’infection dans certains cas.

ON NE PEUT PAS ATTRAPER LE SIDA

En buvant ou en mangeant

avec une autre personne

En prêtant les écouteurs

de son téléphone portable

En serrant la main, en embrassant,

en touchant, en dormant

à côté d’une autre personne

En allant au hammam, à la piscine

ou dans une douche communale

En se faisant piquer

par des moustiques

ou tout autre insecte

ou en se faisant mordre

par un animal domestique

En allant cousulter

un médecin ou un dentiste

En donnant du sang

dans un centre de dons

En utilisant des seringues

à usage unique 33

FEMMES ET SIDA

Notre corps nous appartient, nous avons le droit de choisir, de dire oui ou non, de nous protéger. Pour pouvoir décider par nous-mêmes, nous devons nous informer. Lors d’un rapport sexuel sans

préservatif, masculin ou féminin, les femmes ont 8 fois plus de risques que les hommes d’être contaminées par le virus du SIDA.

Une femme enceinte contaminée par le SIDA peut transmettre le virus à son enfant si elle ne

reçoit aucun traitement.

Le fait d’être séropositive ne supprime aucun des droits de garde des enfants (ni l’autorité parentale). On peut bénéficier de prestations sociales et d’aides spécialisées (logement, ressources ...).

On peut se protéger du SIDA

Outre les préservatifs masculins, il existe aujourd’hui des préservatifs

féminins, en vente dans les pharmacies. On peut les mettre deux heures avant le rapport sexuel, ensuite on les jette. Il faut en changer à chaque rapport sexuel. Ainsi les femmes peuvent décider elles-mêmes de se protéger.

Prendre soin de soi, c’est réduire les risques de maladies

Pour toute femme, quels que soient son âge ou sa sexualité, séropositive ou non, consulter un gynécologue est nécessaire au moins une fois par an : cela permet de dépister très tôt d’éventuels troubles et se faire soigner

très vite.

Attention : Les examens pré-nuptiaux ne sont pas des examens de bonne santé, et ne concernent pas obligatoirement le SIDA

Vous êtes en arrêt maladie ? Vous n’êtes pas obligé de dévoiler votre

maladie à votre employeur; votre médecin est tenu au secret professionnel y compris vis-à-vis de votre conjoint et des membres de votre famille. 34

OÙ S’ADRESSER

FTCR 23 rue du Maroc  -75019 Paris

Tel/fax : 0140 341815

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Sida Info Service: 0.800.84.08.00 (répond 24h/24h de manière anonyme et gratuite à toutes vos questions) ;

www.sida-info-service.org

Sida Info Droit: 0.801.636.636 (numéro azur)

Hépatite Info Service: 0.800.845.800 ;

www.hepatites-info-service.org

Fil Santé Jeunes : 0.800.235.236 (numéro vert);

www.filsantejeunes.com

Info contraception : 0.800.08.90.90 Info IVG : 01.47.00.18.66

Mouvement Français pour le Planning Familial :

01.48.07.29.10 ; www.planning-familial.org

AIDES National: 14 rue Scandicci 93005 Pantin

Tel: 0141834646.

ACT-UP Paris: BP 287 75525 Paris cedex 11

Tel: 0l 48 06 13 89

Comède (Comité médical pour les éxilés) : 01 45 21 63 12

Arcat-sida : 94 rue Buzenval Paris 75020

Tel: 01 44 932929

Médecins du Monde :

Centre d’accueil, de soins gratuits et d’orientation

62 avenue Parmentier 75011 Tel: 01 43 14 81 81

La Cimade : Service accueil des étrangers

46 Bd des Batignolles 75017 Paris 35

TOUT SAVOIR SUR LA CONTRACEPTION

Les moyens de contraception sont des méthodes qui permettent d’éviter une grossesse si vous n’en avez pas envie. Aucune de ces méthodes n’est

définitive, il vous suffit d’arrêter d’utiliser votre contraceptif pour avoir un enfant.

Attention ! Parmi ces méthodes seuls les préservatifs féminins et masculins protègent aussi des Infections Sexuellement Transmissibles (Sida, Syphilis, etc.) Les centres de Planning familial (téléphones dans ce guide p. 34) délivrent des contraceptifs gratuitement et de manière confidentielle, y compris pour les adolescentes, sans nécessité d’autorisation des parents.

Les principaux moyens de contraception

Avant toute chose, le choix d’un moyen de contraception nécessite un dialogue avec un médecin. Vous pourrez consulter gratuitement dans les centres de Planning familial

Les préservatifs masculin et féminin : efficaces comme moyens contraceptifs, ils doivent être utilisés pour chaque rapport sexuel.

Attention ! Utiliser un seul préservatif à la fois, féminin ou masculin.

La pilule : contraceptif le plus utilisé, la pilule est très efficace à condition qu’on la prenne tous les jours.

L’implant contraceptif : inséré sous la peau du bras par anesthésie locale, il a les mêmes avantages que la pilule. il dure 3 ans, et il n’y a plus de risque d’oublier sa pilule!

Le stérilet : petit objet placé dans l’utérus.. Pas de risque d’oubli !

Les spermicides : ovules ou éponges qui se placent dans le vagin quelques minutes avant la relation ; ils ne sont pas efficaces à 100%.

La contraception d’urgence ou «pilule du lendemain» : son utilisation doit rester exceptionnelle! Elle peut être utilisée moins de 72 heures après le

rapport sexuel, si vous avez oublié votre contraception habituelle, et que vous craignez d’être enceinte. Elle est accessible aux mineures, sans

autorisation préalable des parents. 36

 

actuellement en ligne

Nous avons 278 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1678309