You are here: Home L'agenda OCTOBRE Agression de M. Jamel Gharbi par les salafistes en Tunisie : Communiqué des associations tunisiennes du pays de la Loire et de la FTCR

Agression de M. Jamel Gharbi par les salafistes en Tunisie : Communiqué des associations tunisiennes du pays de la Loire et de la FTCR

Envoyer Imprimer PDF

COMMUNIQUE DES ASSOCIATIONS TUNISIENNES DU PAYS DE LA LOIRE :

UNION DES TUNISIENS DE LA SARTHE

ASSOCIATION DES TUNISIENS DE MAINE & LOIRE

ASSOCIATION YOUNGA SOLIDAIRE

Et

la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (F.T.C.R.)

LES SALAFISTES N'ÉPARGNE MÊME PAS LES ÉLUS

TOUS ENSEMBLE STOPPONS LES MILICES SALAFISTES

Une nouvelle fois les salafistes se sont attaqués à une paisible famille en vacances à Bizerte (Ville portuaire du nord de la Tunisie).

Cette fois la victime est un élu franco-tunisien, M Jamel Gharbi, 62 ans, conseiller régional PS du Pays de la Loire depuis 2010, membre de l'association "Union des Tunisiens de la Sarthe" et chargé de mission insertion à la Ville du Mans.

Alors qu'il se promenait en soirée sur le port de Bizerte sa ville natale, M Gharbi a été roué de coups par une cinquantaine de salafistes jeudi 16 août dernier dans la soirée alors qu'il se baladait en famille. Jamel Gharbi a été victime de nombreuses contusions, il est «très choqué psychologiquement».

Ces fanatiques religieux ont essayé de lyncher l'élu en le frappant à coup de poings, de pieds et de bâtons. Ils en voulaient à son épouse et à sa fille de douze ans qui n'étaient pas vêtus selon leurs dogmes hypocrites, mais simplement et normalement comme ils avaient l'habitude de le faire. M Jamel Gharbi s'est vu prescrire 15 jours d'ITT (incapacité totale de travail). Il est rentré en urgence en France avec sa famille, après avoir porté plainte.

Les trois associations du Pays de la Loire (U.T.S. - A.T.M.L. – Younga Solidaire) et la F.T.C.R. condamnent fermement la lâche agression de ces fascistes obscurantistes. Elles  condamnent aussi la passivité et l'absence de réaction du gouvernement tunisien face à ces milices qui sévissent dans beaucoup de villes tunisiennes depuis des mois. Elles expriment leur entière solidarité au conseiller Régional et membre de l'U.T.S. Jamel Gharbi à sa femme et sa fille témoins de l’agression et lui souhaitent un prompt rétablissement.

Les associations exigent que le gouvernement tunisien assume ses responsabilités et arrête les agresseurs de M Gharbi et les défère sans délais devant la justice.

Les associations mettent en garde le gouvernement sur le fait que des milliers de familles immigrés tunisiennes, dont beaucoup de couples mixtes franco-tunisiens, passent tous les ans leurs vacances en Tunisie et qui sont profondément choqués par cette violence. Elles lui demandent de remplir sa mission de protection des citoyens qui lui incombent. La persistance de cette violence de la part de ces bandes arriérées salafistes aura des conséquences dramatiques dans l'avenir et risquera de détourner les immigrés de leur chère patrie tunisienne.

Cette agression est d'autant injuste que les associations rappellent que Jamel Gharbi Conseiller régional de la région Pays de la Loire vient de participer à une mission du conseil régional dans des villes tunisiennes de Mahrès (qui compte 3000 ressortissants dans la région) et de Redayef afin de mettre en place un programme d'aide au développement citoyen et solidaire en lien avec des associations.

Les associations réaffirment leur attachement aux valeurs universelles des droits de l'homme, de la démocratie, des libertés et de la tolérance.

Elles déclarent s'engager fermement pour mettre hors d'état de nuire ces bandes salafistes et les empêcher de sévir contre les Tunisiens, les immigrés, la Tunisie et leurs amis.

Les associations demandent au mouvement démocratique, aux syndicats aux associations et organisations politiques démocratiques de France d'exprimer leurs entières solidarités aux victimes des salafistes et d'être avec nous dans notre combat contre les fascistes salafistes.

A BAS LA VIOLENCE DES SALAFISTES

VIVE LA TUNISIE LIBRE DÉMOCRATIQUE ET ACCUEILLANTE

VIVE LA RÉVOLUTION DÉMOCRATIQUE ET TOLÉRANTE

LE GOUVERNEMENT TUNISIEN DOIT PROTÉGER LES IMMIGRÉS

_______________

FTCR : 23, rue du Maroc 75019

Tel/Fax : 00 33 1 40 34 18 15

Mail: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.ftcr.eu

 

actuellement en ligne

Nous avons 266 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1491798