You are here: Home

Vigilance Tunisie ! L’état des libertés publiques en Tunisie appelle à la vigilance et à la mobilisation (Communiqué commun)

Envoyer Imprimer PDF

Les libertés individuelles et publiques sont l'objet d’attaques récemment en Tunisie : violations et atteintes répétées aux libertés d’expression, de la presse, d’information, attaques contre la centrale syndicale U.G.T.T., à la liberté de création, de pensée, d’enseignement et le non respect des lieux de transmission du savoir et de débats à savoir l’université.

Mercredi 7 mars 2012 a eu lieu, à la Faculté des Lettres de la Manouba, un événement d’une gravité exceptionnelle : un membre d’un groupe dit « salafiste » a escaladé les murs du bâtiment central de la Faculté, a procédé à l’enlèvement du drapeau national et l’a remplacé pour hisser à sa place le drapeau noir de la mouvance salafiste. Les étudiants sont intervenus pour empêcher cet acte anti-tunisien.

Ce n’est pas la première fois que la Faculté de la Manouba fait l’objet d’occupations et de d’exactions de la part de ce groupe salafiste étranger à l’université.

Le gouvernement et en particulier les ministres de l’Intérieur et de l’Enseignement supérieur ont fait preuve d'inaction et d'absence de réaction à l’émotion et à l’indignation générale suscitée par cet affront !

Les autorités politiques, par leur silence et leur immobilisme portent une lourde responsabilité dans la dégradation de la situation. Les dernières déclarations du Ministre provisoire de l’Intérieur, n'ont pas été objectives concernant le rôle du Doyen de la Faculté de la Manouba et du Conseil Scientifique, dans l'occupation des salafistes de la faculté, elles peuvent que choquer les démocrates de notre pays.

Nous associations, organisations politiques, citoyennes et citoyens Tunisiennes et Tunisiens vivant à l’Etranger exprimons notre inquiétude face à l’attitude des autorités. Nous sommes inquiets de constater qu’on arrête un directeur de journal pour publication de photo « choquante » et en même temps on laisse courir l’auteur d’une violation abjecte à l’égard d’un symbole de la République. Toucher au symbole de la lutte pour l’indépendance nationale pour lequel nos martyrs sont tombés en combattant le colonialisme.

Par cet appel, nous exprimons notre entier soutien au doyen Habib Kazdoghli, aux enseignants et aux étudiants de l’université de la Manouba ainsi qu’au syndicat national de l’enseignement supérieur et l’Union Générale des étudiants de Tunisie (U.G.E.T.), qui dans ces moments d’affrontement avec l’obscurantisme défendent les justes décisions du conseil scientifique de la faculté.

Nous Tunisien(ne)s exigeons des autorités qu’elles prennent leur responsabilité dans la protection de l’immunité de l’université tunisienne. Lorsque la vie universitaire est menacée par des éléments étrangers, il est du devoir des autorités de tutelle de la protéger.

Il est inadmissible d’empêcher le fonctionnement normal et démocratique de la vie universitaire. Nous ne pouvons accepter l’obstruction faite par un groupe de personnes étrangères empêchant les idées de se confronter en toute liberté et dans le respect mutuel. C’est le sens même de la mission universitaire.

Nous demandons à ce que toute la lumière soit faite sur les auteurs de ces agressions répétées et qu’il soit mis fin à leurs méfaits.

Nous sommes inquiet(e)s parce que chaque jour apporte son lot d’atteinte et de violation des libertés fondamentales.

Nous tunisiennes et tunisiens de l’étranger, signataires de cet appel, sommes inquiet(e)s de la dégradation des libertés acquises et arrachées au prix de sang des martyrs de la Révolution tunisienne dont la revendication essentielle était la liberté ! le travail et la dignité.

Nous rappelons que la démocratie ne peut se construire dans un climat d’intolérance et de violence et en l’absence du respect des libertés fondamentales.

Premiers signataires : A.D.T.F – Association Ali Bach hamba – A.T.F. – C.R.L.D.H.T. –

D.C.T.E. – ETTAJDID/France – IDEAL/92 – F.T.C.R. – P.D.M. – P.D.P./France –U.T.I.T. /IdF – W.D.15

 

actuellement en ligne

Nous avons 156 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1492637