You are here: Home La F.T.C.R. FTCR - Tunisie Réforme politique : L’Instance s'installe au Bardo : la miraculeuse métamorphose de la Chambre des Conseillers

Réforme politique : L’Instance s'installe au Bardo : la miraculeuse métamorphose de la Chambre des Conseillers

Envoyer Imprimer PDF

Etrennant son nouveau siège à la Chambre des Conseillers au Bardo, le Conseil de l’instance supérieure pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, présidée par M. Yadh Ben Achour, tenait mardi après-midi sa 4ème séance, non sans grande émotion. La découverte des lieux, l’élargissement de la composition du conseil de 71 à 145 membres (en attendant la désignation d’autres, notamment les représentants des régions) et le démarrage des travaux. Ambiance, en direct du Bardo.

Depuis 14H30, les premiers membres du conseil commençaient à arriver, demandant parfois leur chemin, tant cet édifice de la République leur était jusque-là inconnu. Devant le grand portail, une vingtaine de militants, de diverses tendances, étaient là, avec banderoles, pancartes et manifestes. Une dame s’approche et remet à chacun « un manifeste du Groupe d’Appui à la Démocratie Paritaire», signé par Mme Faiza Zouaoui Skandrani, et appelant notamment à la parité dans le Code Electoral.

Une ambiance moins tendue, plus institutionnelle

Le seuil franchi, les membres du Conseil découvre ces lieux somptueux. Appariteurs et cadres de la Chambre, tout sourire, plan d’affectation des sièges, les accueillent aimablement, les introduisent dans la grande salle et les accompagnent jusqu’à leurs sièges. Chacun fait la connaissance de ses voisins, cherche où sont installés ses coéquipiers, demandant à connaître qui sont les autres membres présents, surtout les nouveaux venus. Ici, et à la différence de l’exigüité du siège du Conseil Economique et Social, sur l’avenue Mohamed V, les conditions de travail sont nettement meilleures. Du coup, l’ambiance est moins tendue, plus institutionnelle.

Presque exactement à l’heure (15H), le président de l’Instance, Yadh Ben, Achour s’avance vers le perchoir. D’emblée, il refuse d’occuper le siège le plus élevé, réservé au Président et jadis occupé par Abdallah Kallel. Il préfère celui qui est situé tout en bas du perchoir, réservé au secrétariat. Sauf que, cet espace n’est pas pourvu de micro. Finalement, il se résout à monter d’un cran, dans la partie réservée jadis aux rapporteurs de Commission qui introduisaient les projets de lois. Yadh Ben Achour choisit, spontanément, alors l’aile gauche, face aux membres. La séance commence.

Une totale rupture

Il s’agissait en fait de poursuivre les débats sur le projet du premier projet loi sur l’Instance Supérieure Indépendante pour les élections, commencés samedi. Une dizaine d’intervenants attendaient leur tour. Une note de synthèse des premiers commentaires exprimés a été distribuée aux membres. Mais d’ores et déjà, un premier point d’ordre : pourquoi opter pour une attribution des sièges par ordre alphabétique des noms des membres et non par famille représentée. Le Président Yadh Ben Achour, dépasse rapidement la question.

Dans la salle de presse, le porte-parole de l’Instance, Ghazi Gherairi briefe les journalistes, essayant de leur fournir les « explications techniques nécessaires » et de répondre à leurs questions: la liste des membres n’est pas encore figée. Elle passe actuellement à plus de 140 (en fait 145) et sera sans doute élargie. La publicité des débats ne figure pas dans les règles de fonctionnement de l’Instance. Une exception avait été faite samedi. Elle a cependant suscité des réserves.» De la part de qui ? Réponse : «de quelques membres, deux à trois, mais je ne peux pas en dire plus.»

Le compromis est trouvé, ce mardi: «on autorise les photographes, cameramen et journalistes à assister aux travaux pendant une vingtaine de minutes, le temps de couvrir le démarrage, puis on les invite à se retirer. » Evidemment, la presse n’est pas satisfaite. Des cinéastes qui tournent un documentaire et une équipe tv asiatique profitent de ce court laps de temps pour filmer l’ambiance. Les journalistes admis dans la salle tentent d’y rester.

Du podium, le président Yadh Ben Achour donne la parole aux intervenants, les invitant à être les plus concis possibles, ne dépassant pas 10 minutes au grand maximum. La grande salle retrouve alors son rythme, mais cette fois-ci, avec des visages, un ordre du jour et un ton différents, comme elle n’en avait jamais connu depuis son inauguration. Foulards, bérets, jeans, et tenue décontractée, mais verbe ferme et militant. La rupture est totale. La Constituante se prépare.

Lire aussi: La liste actualisée

http://leaders.com.tn/article/l-instance-ben-achour-dans-son-nouveau-siege-au-bardo-la-miraculeuse-metamorphose-de-la-chambre-des-conseillers?id=4641

 

Mis à jour ( Mercredi, 30 Mars 2011 18:41 )  

actuellement en ligne

Nous avons 216 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1675518