You are here: Home La F.T.C.R. FTCR IVIM Droits & démarches Maroc : Les dirigeants de l'AMDH brutalement matraqués

Maroc : Les dirigeants de l'AMDH brutalement matraqués

Envoyer Imprimer PDF

Les forces de l'ordre sont intervenues vendredi soir d'une extrême brutalité et violence contre les militants de l'AMDH pour observer un sit-in de solidarité avec les détenus du premier mai à Beni Mellal, Laksar El Kbir et Agadir, accusés d' atteintes aux valeurs sacrées du Royaume».

Programmé devant le parlement, ce sit-in s'inscrit dans le cadre d'un programme de manifestations décidé par l'Instance nationale constituée dernièrement et dédiée à cette cause.

Ce même jour des manifestations similaires ont été prévues dans d'autres villes. Une grève de la faim de 24 heures était déclenchée au siège du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM).

Alors que des participants s'apprêtaient à rejoindre la place devant le parlement pour observer ce mouvement, ils étaient surpris par l'incursion «inopinée et sans sommation», des forces auxiliaires dont les matraques s'abattaient férocement sur les corps et têtes.

La présidente de l'AMDH, Khadija Riyadi, a reçu des coups sur son crâne, tandis que ses deux adjoints, en l'occurrence Abdelilah Ben Abdesslam et Abdelhamid Amine ont été sérieusement inquiétés. Ce dernier fut traîné et tiré des pieds le long de la distance séparant le lieu de rassemblement (Place devant le parlement) au café d'en face.

Résultat : une quinzaine de militants furent transférés à l'hôpital, dont un en état grave. Il s'agit du responsable de la section de Tifelt Omar Kaji.

«C'est une intervention sauvage» a commenté un confrère qui couvrait l'événement. «La scène rappelle les triste années de répression» a répliqué un autre?

Pour l'AMDH, «cette agression sauvage» est considérée comme une vengeance du fait de ses prises de position courageuses et de ses revendications conformes aux principes des droits humains tels que reconnus universellement» indique le communiqué publié le lendemain par son Bureau central.

Dénonçant «la répression sauvage et la violence barbare» dont elle a fait l'objet, et aussi «les jugements inique» à l'encontre de ses militants, l'Association marocaine des droits de l'Homme «réitère son refus d´utiliser l´accusation « d´atteinte aux sacrés », en vue d´intimider les militants et de limiter les libertés.»

L'AMDH saisit cette occasion pour lancer « un appel à toutes les organisations démocratiques et à tous ceux et celles qui sont pour le respect de la dignité humaine de prendre une ferme position contre ce revirement des plus dangereux pour les libertés...»

Source: Mustapha Znaidi

Auteur: Al Bayane

 

actuellement en ligne

Nous avons 118 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1489077