You are here: Home A Voir .. Pour mémoire ... à l'autre Valence 1972 : 19 Tunisiens menacés d’expulsion se mettent en grève de la faim

Valence 1972 : 19 Tunisiens menacés d’expulsion se mettent en grève de la faim

Envoyer Imprimer PDF

(la photo : grève de la faim de sans-papiers à Bordeaux en 1973)

C’est, en décembre 1972, dans une église de Valence, la grève de la faim d’un aumônier de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) et de 19 Tunisiens menacés d’expulsion suite aux premières applications des circulaires Marcellin et Fontanet, lesquelles précarisent les travailleurs étrangers non déclarés qui ne pourront plus prétendre à l’obtention d’une carte de séjour. Le soir de Noël, les prêtres de quatre églises de la ville inaugurent une forme de protestation inédite : la « grève de la messe. » Jusqu’en mai 1973, dans une vingtaine de villes françaises, des grèves de la faim collectives organisées entre autres par le Mouvement des Travailleurs Arabes ont lieu pour l’obtention de la carte de travail et contre les circulaires Marcellin-Fontanet. Suite à ce mouvement et aux difficultés d’application des circulaires, environ 50 000 immigrés sont régularisés de juin à octobre 1973.

http://biblioweb.samizdat.net/article15.html

 

 


 

décembre 1972, après une rafle ,les tunisiens s'organisent pour gagner le droit de travailler

(…) Décembre 1972: grève de la faim d'un collectif de demandeurs de permis de travail tunisiens dans une salle de l'église Notre Dame (ils n'ont pas trouvé d'autre lieu ). ils sont soutenus par le PSU, les maoïstes de la cause du peuple et le secours rouge et rapidement rejoints par le comité de lutte de Marion STNE, des lycéens de Camille Vernet et de Loubet, et aussi par le comité de quartier de Fontbarlettes. Quelques Valentinois nous rejoignent qui deviennent aussi très actifs.

http://lelaboratoire.over-blog.com/article-7317804.html

(…)

Toute cette histoire a commencé un matin de décembre 72 quand un ami déboule dans notre gourbi, pour nous avertir de l'arrestation d'une vingtaine de personnes place de la Pierre.

"ils ont été alignés contre un mur, mitraillette dans le dos, et puis[...]les flics les ont conduit vers le commissariat"

On ne savait pas que c'était des clandestins, c'était nos voisins tout simplement...

A cette époque , les idées de révoltes, de vérité, de justice étaient portés , en grande partie localement par un groupe aujourd'hui tragiquement disparu.

Après l'impossibilité d'assumer la mort d'un ami à tous Pierre OVERNAY, pour lequel nous nous étions retrouvés dans les rues de valence, avec les lycéens, et les filles de l'Ecole Normale au printemps 1972, pour hurler notre rage, les yeux plein de larmes déjà.

Dans cette bande d'amis , nous étions unis par une révolte politisée , justification de notre vie dissolue.

Par des connaissances dans les aumôneries catho , nous avions contacter le père Laillet. Nous avions bien vu les gars du PSU pour nous aider , leur local était trop petit , rue de L'Isle.

Au moment de la sortie de garde à vue, les copains de la rue, nos amis d'infortune, nous ont rejoint pour envisager leur résistance à l'expulsion. En chemin ils ont été rejoint par d'autres pourchassés par la circulaire Marcellin Fontanet.

Ce petit groupe , collectif seulement pour l'instant d'infortunes, nous les avons protégés contre la volonté de certains de les manipuler. Les copains de Laillet nous ont accueilli dans leur église , naïfs , transis, nous avons pu passer la première nuit à discuter . On était obligé d'inventer le futur notre futur, des bribes de slogans nous ont soutenu " donner la parole au peuple", pour que les mots de nos amis pourchassés puissent éclabousser les rues de valence, nous avons porté ce slogan le plus loin possible dans le temps. De là, la lutte contre l'état commença, nous n'avions jamais envisagé de négocier une quelconque sortie de crise Nous avions bien pensé populariser la lutte, manifs à l'extérieur de plus en plus nombreuses, l'argument de la grève de la faim des Tunisiens toucha un nombreux public non politisé. Loin de nous l'idée de manipuler l'opinion valentinoise mais l'attitude intransigeante du préfet et les attaques des anciens de l'algérie française galvanisa notre groupe. avec l'aide des maos grenoblois ( cause du peuple, secours rouge) nous faisions de chaque quartier( place) des forums populaires de lutte, à notre ancienne interim (usine) on trouvait des alliés dans la jeunesse ouvrière, les bistrots deviennent des meetings impromptus. A ce moment là de la lutte arriva ceux qui admettent l'idée de se rendre à la préfecture pour négocier, mais le mot d'ordre reste les papiers pour tous aucune expulsion. Voilà une partie de l'histoire de la première grève de la faim collective pour obtenir des papiers ( permis de travail) de décembre 1972.[...] Le 25 décembre 1972 plus de 5000 personne manifestent à minuit dans les rues de Valence avec des torches enflammées et le curé de la paroisse et 3 autres paroisses refusent de dire la messe de minuit dans leurs églises pour soutenir nos frères immigrés.

http://lelaboratoire.over-blog.com/article-7320708.html

Mis à jour ( Mercredi, 31 Mars 2010 09:15 )  

actuellement en ligne

Nous avons 95 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1675531