You are here: Home

Soirée CICP : le 24 novembre 2012

Envoyer Imprimer PDF

Soirée CICP : le 24 novembre 2012

Après deux années difficiles et mouvementées, voici enfin le CICP en bonne voie de rétablissement.

Pour le constater ou en témoigner, pour échanger sur nos engagements et le choix de ce lieu comme espace commun, mais aussi pour partager ensemble le boire et le manger.

Nous vous proposons de nous retrouver samedi 24 novembre à partir de 18h

Ainsi attesterons-nous, de façon festive et collective, de l’importance politique du CICP pour la poursuite et le développement des luttes que nous menons et soutenons.

Programme de la soirée

18h – 20h : tenue de trois ateliers

20h à 23h : fête et buffet

Atelier N°1 : la défense des biens communs au cœur de la solidarité internationale

Modération  : Jade Lindgaard (Médiapart / Mouvements) – à confirmer

Pourquoi un nouveau modèle de développement ?

Le développement est le symbole de l’émancipation post-coloniale des années 50 aux années 80. Il a justifié toutes les expérimentations politiques et économiques, de l’industrialisation massive à la lutte contre la pauvreté via les ajustements structurels. Enrichi d’épithètes (humain, social, autocentré, durable…), il incarne aujourd’hui, pour certains, la domination occidentale exprimée en politiques internationales, fondée sur une vision productiviste à la fois insoutenable pour la planète et ignorante des « métabolismes sociaux ».

La critique des dégâts du progrès, de la société de consommation et de ses aliénations, l’appel à des modes de vie plus sobres et en prise avec la nature ne sont pas l’invention des défenseurs de la décroissance. La question se pose avec une acuité toute nouvelle depuis que quelques grands pays « émergents » (Chine, Inde, Brésil…) se sont installés dans des rythmes de croissance très forts et ont ainsi rejoint le club des pays privilégiés qui pensaient leur modèle de progrès soutenable pour la planète dès lors que personne d’autre n’y prétendrait.

L’intérêt des mouvements citoyens pour le débat développement/décroissance ou encore la réflexion éthique sur les fondements de la richesse et du vivre ensemble, et surtout la crise multidimensionnelle (financière, économique, écologique, démocratique) auxquels les peuples du Sud comme du Nord sont aujourd’hui confrontés, nous conduisent à réactiver nos réflexions et nos propositions pour d’autres modèles de société basés sur la solidarité et la coopération entre les peuples. Au cœur de ces réflexions, se trouvent la défense des droits des peuples, la solidarité internationale, la protection des biens communs.

Les biens communs, matériels ou immatériels, sont soumis à une dégradation et une marchandisation accélérée partout dans le monde. Cette dégradation des biens communs passe par une appropriation privative et une confiscation du pouvoir par une minorité dirigeante.

Cependant, des résistances et des initiatives visent à la réappropriation collective des décisions, des moyens de production par les communautés d’usager et à la conquête de nouveaux espaces et de nouveaux territoires.

Cela constitue un enjeu essentiel pour le mouvement altermondialiste et la solidarité internationale.

En quoi ce travail participe à la définition d’un nouveau modèle de société basé sur la coopération et la solidarité entre les peuples ?

Attac : les biens communs naturels

Ritimo : les biens communs de l’information

Quelles modalités d’action pour nos organisations pour promouvoir et construire à d’autres modèles de société ? Quels leviers pour l’interpellation politique, pour l’action et l’information ?

Aitec : l’exemple du plaidoyer pour des politiques commerciales alternatives + la mise en réseau des organisations ;

Attac / Collectif Guatemala : le lien avec les luttes locales (collectifs gaz de schiste, Notre-Dame des Landes) et la campagne « Perenco. Exploiter le pétrole coûte que coûte » ;

Collectif Haïti : l’exemple de la structuration du réseau des associations haïtiennes de France ;

Le Cedidelp / Ritimo / Autres Brésils : la mise en accès libre d’une documentation, la promotion d’une information citoyenne et indépendante sur la solidarité internationale et d’une réflexion globale sur notre modèle de développement.

Atelier N°2 : les migrations et la solidarité internationale

Modération  : Adolé Ankrah

L’atelier portera sur des thèmes emblématiques de l’engagement du CICP dans la solidarité internationale.

Nous sommes confrontés au double enjeu de politiques désastreuses de pays du Sud dont les citoyens sont contraints à l’exil et des stratégies de contrôle des flux migratoires des pays du Nord.

Au Sud, les terres sont confisquées par des multinationales tandis que les systèmes d’éducation, de formation professionnelle, de santé n’offrent pas aux habitants des conditions de vie décentes ni de perspectives de promotion sociale ; les diplômés ne trouvent pas d’emploi correspondant à leur qualification ; les inégalités sont criantes, la pauvreté ne régresse pas, au contraire.

Au Nord, les gouvernements s’acharnent à faire du chiffre en arrêtant, détenant et expulsant ceux qui viennent tenter leur chance. Ils sous-traitent partiellement le contrôle de l’immigration aux pays limitrophes Nord-Sud. Pour autant, rien n’arrête le trajet de celles et ceux qui espèrent une vie meilleure, mais les tentatives de franchir les frontières se soldent par des milliers de morts, tandis que la sophistication croissante des moyens mis en œuvre pour les arrêter est source d’enrichissement pour les économies du Nord (cf le livre de Claire Rodier Xénophobie Business à La Découverte).

Les associations de migrants et les associations de solidarité se mobilisent contre ces stratégies en luttant non seulement pour les droits des migrants mais en faisant le lien entre les situations ici et dans les pays de départ.

Dans cet atelier, nous aborderons quelques uns des thèmes cruciaux des politiques migratoires et du sort des migrants sur lesquels interviennent les associations du CICP telles que Migreurop, Anafé, Collectif Haïti, ASIAD, LFID, FIA-ISM, 9ème Collectif des Sans-papiers…

Par exemple :

La place des femmes dans les flux migratoires et dans la solidarité active

Les luttes pour les droits

Racisme et discriminations

Le lien entre les mouvements sociaux au Nord et au Sud

Atelier N°3 : droits de l’homme, droits des peuples, des combats indissociables

L’atelier s’organisera autour de 3 thématiques à deux voix illustrant la problématique retenue :

Droits de l’homme et droits des peuples.

Pourquoi vouloir les lier indissociablement à la différence d’un courant influent parmi les grandes ONG : association intervenante le CEDETIM.

Le soulèvement révolutionnaire démocratique du peuple tunisien, un enjeu concret : association intervenante le CRLDHT.

La lutte du peuple palestinien pour recouvrer ses droits violés par l’Etat d’Israël.

Un combat qui dure depuis le milieu du siècle dernier malgré les multiples résolutions de l’ONU et les violations des droits de l’homme : association intervenante l’AFPS

Un peuple qui en opprime un autre ne saurait être un peuple libre : association intervenante l’UJFP.

Faire reconnaître et respecter les droits, dont celui à l’autodétermination, des peuples autochtones.

Les luttes des peuples Indiens des Amériques : association intervenante le Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques (CSIA-Nitassinan)

Le combat anticolonialiste du peuple Kanak : association intervenante Solidarité Kanaky.

En fin de table ronde présentation de la semaine anticoloniale 2013 par l’association « Sortir du colonialisme ».

http://www.reseau-ipam.org/spip.php?article3212

 

actuellement en ligne

Nous avons 163 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1702377